Compta-E-Commerce.com - Elaboration du projet de reprise d’un site de ecommerce

Quel que soit le site marchand que vous envisagez de reprendre, votre réussite dépend en grande partie de votre connaissance du marché et de la manière dont vous allez vous organiser. Il faut avancer avec méthode et s’entourer des bonnes personnes afin de ne pas tomber dans les nombreux pièges qui jalonnent le parcours du repreneur.

Les qualités du digital entrepreneur…

Compta-E-Commerce.com - Elaboration du projet de reprise d’un site de ecommerce

Dans le e-commerce comme ailleurs, le repreneur doit être quelqu’un d’audacieux, persévérant et capable de faire face à une grande quantité de travail. Au-delà de vos qualités humaines, vous devez connaître votre futur secteur d’activité sur le bout des doigts, mais pas uniquement… n’oublions pas que le digital entrepreneur est également quelqu’un de très à l’aise dans l’environnement web : cela nécessite la prise en compte du référencement, les stratégies de communication digitale, le choix d’un logiciel de gestion adapté au commerce électronique, etc.

La constitution d’une équipe multidisciplinaire…

Lorsque vous jugez que le moment propice est arrivé, nous vous conseillons de faire un bilan de vos forces et de vos faiblesses, avec un maximum d’objectivité. Avez-vous suffisamment pris en compte les aspects financiers de votre projet ? Vos partenaires sont-ils à même de vous épauler dans un environnement digital ? Ne négligez pas ces questions. La constitution d’une équipe pluridisciplinaire, composée de repreneurs expérimentés, de professionnels du secteur recherché, d’experts-comptables et d’avocats est indispensable dans la phase de recherche de l’entreprise de e-commerce.

Dernier point qui mérite d’être souligné : dirigez-vous en priorité vers un secteur que vous connaissez bien. Ce conseil semble évident, mais nous constatons qu’il n’est pas toujours mis en œuvre sur le terrain ! N’oubliez pas que la connaissance du métier facilite l’entrée dans l’entreprise en rendant le repreneur légitime vis-à-vis du cédant et des salariés de l’entité.

Racheter les titres sociaux ou le fonds de commerce électronique ?

Pour trancher entre ces deux options, il faut dans un premier temps comprendre ce qu’implique la reprise de titres par rapport au rachat d’un fonds de commerce.

  • Le fonds de commerce

Il représente l’actif de l’entreprise cible. C’est au fond l’ensemble des éléments qui permettent d’exercer l’activité de vente en ligne (la clientèle ainsi que le matériel, les installations, etc.).

Attention ! Dans le digital, la notion de fonds de commerce n’est pas toujours facile à cerner.

Si vous décidez de reprendre un fonds électronique, la cession portera uniquement sur les éléments d’actif, et les dettes resteront à la charge du cédant. Mais revers de la médaille : en excluant la reprise du passif de l’entreprise, vous vous exposez à payer un prix plus important que si vous optiez pour l’acquisition de titres sociaux.

  • Les titres sociaux

Racheter des titres signifie reprendre la totalité de la structure juridique, à savoir le cadre légal dans lequel l’activité est exploitée : société à responsabilité limitée (SARL), entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), société par actions simplifiée (SAS), société anonyme (SA)…

Si vous optez pour cette solution, vous reprenez non seulement le fonds de commerce électronique mais également tout ce qui se trouve au bilan de l’entreprise (immobilisations, garanties, dettes…).

L’achat de titres peut avoir des avantages et des inconvénients. D’un côté, la reprise du passif peut effrayer, mais d’un autre côté, la méthode permet de reprendre l’entreprise dans sa globalité et donc, de profiter de son passé. Vous conservez ainsi la même structure juridique, la même dénomination et vous pouvez vous appuyer sur les partenariats précédemment développés.

Trucs et astuces

i

Le e-commerçant qui exploite son site marchand par le biais d’une société soumise à l’IS n’aura pas nécessairement intérêt à céder son fonds de commerce. Vous trouverez donc peu de fonds à reprendre sur le marché des PME. A l’inverse, vous en trouverez beaucoup sur le marché des TPE, d’autant plus que le nombre de e-commerçants a explosé ces dernières années…

Si vous souhaitez reprendre une PME, c’est donc la reprise des titres de société qui sera le schéma le plus courant. Si vous êtes dans cette configuration, sachez que le montage qui en découle est souvent complexe : création d’une société holding de reprise, négociation d’une garantie d’actif et de passif… Pour ces questions techniques, nous vous invitions à vous rapprocher de nos experts-comptables spécialisés dans le e-commerce.