Compta-E-Commerce.com - Etat des lieux du eCommerce en 2013

Au cours de l’année 2012, 45 milliards d’euros ont été dépensés en France sur internet. Rendu public par la FEVAD le 24 janvier 2013, ce chiffre démontre la vigueur du secteur du e-commerce malgré la crise qui touche notre économie.

L’étude souligne notamment la progression du nombre de cyberconsommateurs. En 2012, le e-commerce a séduit 1,7 millions de clients supplémentaires par rapport à l’année précédente. Si le panier moyen a globalement baissé lors des fêtes de fin d’année, cette baisse fut largement compensée par la progression du nombre de transactions enregistrées.

Produits grand public, habillement, high-tech : la croissance se confirme

Le panel Fevad iCE 40 (qui permet de mesurer la croissance des sites leaders du e-commerce) met en exergue certaines données intéressantes pour ceux qui souhaitent se lancer dans le secteur.

  • En 2012, les sites de vente de produits grand public ont progressé de 6 %. Le secteur de l’habillement et de la mode est le grand gagnant du e-commerce. Il a continué sa progression au rythme de 4 % au dernier trimestre. Ces performances sont d’autant plus remarquables que l’on se situe sur un segment de marché en repli (2,1 % selon les études d’IFM).
  • Pour le high-tech et l’électroménager, la croissance s’est maintenue à 7 %.
  • Les sites de tourisme résistent dans un contexte de crise pour les tour-opérateurs (+ 7 % en 2012 pour le panel Fevad iCE).
  • La vente aux professionnels continue également sa progression, même si la Fevad a constaté un ralentissement au second semestre 2012 (+ 5 % d’augmentation sur l’année 2012).

Un nouveau site marchand toutes les demi-heures

L’augmentation du nombre d’entreprises qui se lancent dans le e-commerce marque un double mouvement :

  • l’arrivée de marques de renom et de « géants » de la grande distribution qui se digitalisent ;
  • la diversification de l’offre, avec une augmentation constante du nombre de TPE/PME proposant des produits ou services de plus en plus ciblés.

Nous entrons indéniablement dans l’ère post-PC. Ce n’est pas un hasard si les marketers concentrent de plus en plus leurs efforts sur les plates-formes mobiles. L’essor des smartphones et autres tablettes se traduit par une nette augmentation des achats en ligne. La FEVAD souligne que 28 % des personnes ayant l’intention de faire les soldes sur internet cet hiver entendaient utiliser leur mobile pour préparer ou effectuer leurs achats, et 21 % leur tablette.

Des secteurs à investir, des modèles économiques à développer

Il ne se passe pas une journée sans qu’un e-commerçant développe une nouvelle idée de business sur internet. Parmi les différents concepts qui voient le jour, on peut noter deux tendances intéressantes.

Le e-commerce avec abonnement : un concept dans l’air du temps

On peut prendre comme exemple ShoeDazzle qui propose un abonnement à 39,95 dollars par mois donnant le droit d’acheter une paire de chaussures, un sac ou un bijou parmi les recommandations personnalisées envoyées tous les mois par les stylistes du site. La particularité ? Lorsqu’aucun article ne séduit l’abonnée, elle a la possibilité de sauter le mois sans payer.

Le modèle commence à inspirer d’autres entrepreneurs. La « curation de produits » a vu naître notamment Birchbox, un site permettant d’obtenir cinq miniatures de produits de beauté haut de gamme contre 10 dollars par mois, plus les frais de port.

Quand le secteur de l’optique a des vues sur le web

72 % des français jugent les lunettes trop chères. Connaissant la capacité du web à commercialiser à bas prix, on entrevoit facilement les perspectives de développement dans le secteur de l’optique. D’autant que 2 millions de porteurs de lunettes se disent prêts à effectuer des achats sur internet ! Pour en savoir plus sur le développement des enseignes d’optique en ligne, nous vous invitons à consulter cet article.